Rechercher dans ce blog

mercredi 3 octobre 2012

Chères, très chères entreprises publiques



1 « Chères, très chères entreprises publiques », Olivier Baccuzat et Boris Cassel, Ed Plon, 204p , 19,50€ 
Il vaut mieux compter sur le réchauffement de la planète pour diminuer le coût de sa facture énergétique. Flambée des tarifs du gaz, pannes électriques à répétition, saturation et vieillissement des réseaux de transport en commun, défi cits abyssaux… SNCF/RATP ? Ticket perdant pour l’usager et le pire reste à venir. EDF/GDF ? Des hausses au-delà de 5 % et peu importe la crise. Le nucléaire ? Une bombe à retardement. La facture sécurité, appelée pudiquement « mur d’investissement », coûte cher, et la pole position d’EDF dans le nucléaire écrase la concurrence mais pas les prix.
Ouvertes à l’international, toutes ces entreprises véhiculent une nouvelle image moderne mais, en coulisses, la réalité est plus sombre. La note va être salée pour le contribuable.
Avec ce livre, vous allez comprendre votre douleur.

Olivier Baccuzat et Boris Cassel sont reporters au service économie du Parisien-Aujourd’hui en France.
Liens critiques
http://www.alternatives-economiques.fr/cheres--tres-cheres-entreprises-publiques_fr_art_1147_58860.html

10 commentaires:

Bilibis Majiks a dit…

Livre interessant qui critique les entreprises publiques et permet de mieux comprendre notre société dans laquelle nous vivons. Ce livre à une composition très riche qui permet de ne pas se lasser. Je n'aime pas trop lire ce genre de livres mais pour ceux qui cherchent à s'informer ou à comprendre ce livre est fait pour eux.

Diulein Florian. Lycée Benjamin Franklin Auray

lyceebenjaminfranklinauray a dit…

Lycée Benjamin Franklin Auray :

Le livre de Olivier Baccuzat était intéressant même s'il était un peu compliqué à comprendre. Il est bien illustré à propos de la Sncf ( c'est la partie que j'ai le mieux compris avec l'exemple des tickets qui sont de plus en plus chères si on les prend tard...), il y a aussi quelques témoignages qui diffèrent des nombreux chiffres qui sont donnés sur l'augmentation des prix.

Suzy Collignon

lyceebenjaminfranklinauray a dit…

Lycée benjamin Franklin auray
maeva cauzzi

le titre du livre paraît intéressant, il fait penser au premier abord à un livre sous forme de lettre, alors que c'est juste un jeu de mot pour exprimer le niveau économique des entreprises. Pour quelqu'un de très intéressé par l'économie et les chiffres, ce livre serait tout à fait à leurs goûts. Or je l'ai trouvé personnellement trop économique, avec trop de chiffres et le sujet est pour moi trop lassant: SNCF et EDF pratiquement à toutes les pages, pour raconter leur évolution. Je n'ai pas aimer du tout ce livre.

Marcelin BERTHELOT a dit…

Lycée Marcelin Berthelot Châtellerault 86100

A travers cet ouvrage, les auteurs nous montrent les coulisses des entreprises publiques, qui, depuis quelques années, entament une "flambée" des prix.
Le titre du livre nous dit déjà beaucoup sur ce qui va être raconté.
J'ai pu constater des chiffres très précis et des cas très étonnants faisant le constat des fortes augmentations des prix des biens et des services.
J'ai apprécié l'histoire car ce livre dénonce les enrichissements abusifs des entreprises au détriment de leurs clients, ce qui se produit toujours à l'heure actuelle.
Des biens et services que l'on utilise tous les jours. Nous sommes vraiment plongés dans les faits, c'est très enrichissant.
On nous expose aussi les pannes à répétition, la saturation et le vieillissements des réseaux de transport en commun, le problème du nucléaire et le coût de la sécurité.
Tout ces problèmes qui génèrent et généreront d'importantes dépenses financières.
En outre, j'ai bien compris l'histoire ainsi que le vocabulaire employé. Ce livre est compréhensible par tout le monde.
J'ai trouvé que c'était un très bon livre et par ce fait, je le recommande donc.

MARTINEZ Benjamin

Soumeilla Mellah a dit…

Chères, trés chères entreprises Publiques, un livre écrit par Oliver bazzucat et Boris Cassel, deux reporters au service économie du Parisien. Ces journalistes mettent à l'appui des données chiffrés, ce qui montre une recherche de travaille profonde. En effet le livre présente les conséquences d'un refus d'adaptation. Ils parlent de problèmes qui pèse au sein des entreprises comme par exemple les dettes...
C'est un livre instructif mais assez compliqué dans l'ensemble, donc peu compréhensible pour des jeunes lycéens. Il est quand même bon de savoir dans quel cas sont les entreprises à nos jours.

Bonhomme Mélissa a dit…

Chères,très chère entreprises publiques de Olivier Baccuzat et Boris Cassel est un livre intéressant qui nous révèle las faces cachés des entreprises : Il nous explique que les pannes électrique à répétition , le vieillissement des réseaux de transport... sont dues à la volonté des entreprises à faire a maximum de profit.
Résultat ? Sécurité des individus menacés, ne respectent pas les besoins des personnes âgées ...
Ce livre justifie ses propos avec des chiffres précis et utilisent comme exemple des entreprises publiques connues et très utilisé.

Par contre ce livre est un peu lourd à lire en effet il y a un argument par chapitre et toute une série d'exemple et ça tout le long du livre...
A recommander pour les lecteurs assidus et courageux à mon sens même si je le trouve très intéressant et d'actualité !

julie tiberi a dit…


Lycée Jean-Monnet Annemasse:

Le titre du livre peut paraître effrayant mais en réalité il est très intéressant. Certes la partie sur la SNCF est un peu longue et donc lassante, mais le reste du livre nous apprend beaucoup de choses sur les entreprises publiques que nous n'aurions jamais imaginé. Par exemple, les entreprises publiques ont elles aussi des comptes à l'étranger. Cet ouvrage est très bien écrit et les chiffres apportent un petit plus à l'analyse concrète de la situation des entreprises. Certains passages nous révèlent la vérité de notre quotidien (poste, transports...). Nous recommandons cet ouvrage aux passionnés d'économique mais pas que, il est accessible à tous.

Marty Laurane Tiberi Julie

Laurence a dit…

Ce titre m'avait paru accrocheur; Il me semblait intéressant d'analyser l'état des entreprises publiques en France, notamment dans la conjoncture actuelle où la soit-disante inefficacité du service public français par rapport à son coût est montrée du doigt. Et en fin de compte, ce livre a tout d'une bonne purge pour lycéen masochiste. D'entrée, une avalanche de chiffres nous submerge. Des exemples concrets, il n'en manque pas, mais nous voilà envahis sous le flot des exemples d'augmentations de prix d'EDF, des "arnaques" SNCF...
Mais qu'en retenir au final? Le manque de modernité du service public et son déclin est clairement montré, mais dans quel but? La privatisation progressive du secteur public est-elle dénoncée ou au contraire encouragée?
Si l'alignement de cette étude était plus clairement exprimé, il serait plus aisé de tirer des conclusions de ce livre qui est certes le résultat d'une étude sérieuse et approfondie mais extrêmement opaque et indigeste. S'y frotter peut être un bon moyen de trouver terriblement simple et clair n'importe quel autre livre de la sélection. Aussi, je vous conseille de le lire, votre égo n’en sortira que grandi par la satisfaction d’avoir terminé un tel livre.

Valentin Lycée Pierre Béghin (Moirans, Isère)

fred.tamic a dit…

Livre très intéressant qui nous éclaire sur le fonctionnement des entreprises publiques et remue beaucoup d'affaires "masquées" sur les grands patrons, la gestion des budgets, les conditions de travail etc... Mais surtout, il nous montre avec de nombreux exemples à quel point la satisfaction du consommateur a été délaissée pour une recherche du profit.
Le seul point négatif serait la "trop" grande présence de données chiffrées qui peuvent rendre la lecture plus difficile.
Aurélie (lycée Joachim du Bellay, Angers)

Lycée René Cassin (91) a dit…

J'ai trouvé ce livre intéressant car on apprend de nombreuses choses sur la gestion des entreprises publiques. Cependant, le vocabulaire est parfois un peu compliqué car de nombreux termes économiques sont présents. Certains passages sont un peu longs évoquant des grandes précisions sur chaque entreprise. Grâce à ce livre, on peut apprendre que les entreprises gèrent mal leur budget et que les services attendus ne sont pas toujours à la hauteur des tarifs proposés. Je recommanderai ce livre.

Lisa Fort 1ES2