jeudi 22 septembre 2011

Du balai. Essai sur le ménage à domicile et le retour de la domesticité

Sandrine Rousseau, François-Xavier Devetter, Du balai. Essai sur le ménage à domicile et le retour de la domesticité, Raisons d'agir, 2011

9 commentaires:

Lycée de la Cotière a dit…

Ce livre est un livre très juste et très documenté. En effet il est très instructif et intéressant. Ce livre met notamment en exergue les différences entre hommes et femmes face aux tâches ménagères mais également la pénibilité et l'ingratitude du métier d'employé de maison.
Il est stipulé aussi que l'accès à l'externalisation des tâches domestiques dans les ménages dépend surtout des inégalités de rémunération dans un pays, c'est à dire la présence de très riches et très pauvres.
Cependant certains passages sont moins intéressants que d'autres notamment les tableaux de chiffres etc.
Un livre à lire afin de mieux comprendre ce phénomène très peu considéré.
H.M

Lycée Van Gogh a dit…

Ce livre est un essai sur la place du ménage dans la société. En abordant aussi bien les conditions de travail des femmes de ménages que l'image des femmes au foyer dans notre société, ce livre très complet sur la question nous décrit précisément ce que doivent affronter ces personnes en s'appuyant sur de nombreuses études.
Ainsi, je recommande ce livre à ceux qui ont besoin d'éclaircir ou d'approfondir leurs connaissances sur le domaine ; par exemple dans le cadre d'un travail spécifique, et à ceux qui apprécient vraiment les études statistiques. Mais sinon, il est vrai que pour les personnes ne faisant pas partie de ces catégories, ce livre sera d'un intérêt limité.
Cependant, ce qui a été mon premier livre sociologique emploie un vocabulaire plutôt courant, ce qui fait que ce livre reste abordable.
Arnaud

asma a dit…

Faire le ménage est l'une de nos activités quotidienne et nécessaire dans notre vie de tous les jours. Pourtant celui-ci est au centre de rapport de force et de pouvoir. La question de partage des tâches entre hommes et femmes en est un premier exemple. Aussi il est question "d'externalisation" soit le recours à une femme de ménage. Avec une enquête instructive et intéressante ce livre répondra aux différents questions que l'on peut se poser. Je vous conseille donc la lecture de ce livre très complets malgré quelques passages difficiles.
HEDDADI Hela. Lycée Théodore Aubanel.

kira a dit…

Ce livre est un livre très bien écrit et bien construit. L'introduction est bien rédigée se qui donne dès le début un avis positif sur le bouquin et donne envie de le lire. Elle annonce les problématiques sur lesquelles les auteurs s'appuis. Le livre est composé de 6 chapitres tous très intérressants et composés de tableaux et graphiques qui aident à mieux comprendre et donnent des chiffres qui interpellent.
Cependant certains passages sont un peu répétitifs et pas vraiment nécessaires.
Le point fort de ce livre est que le sujet est bien traité et très complet: qui sont les personnes qui occupent les emplois de domestiques, les distinctions faites entre les emplois de conford et les emploi nécessaires et la différence entre travail à domicile et travail dans une entreprise, les revenus des domestiques, l'impacte d'une domestique sur le ménage qu'il l'emploi, le fait que ces emplois soient majoritairement occupés par des femmes, et surtout le statut social des ces personnes (le manque de considération).
Ce que j'ai retenue de ce livre c'est que le métier de domestique est vraiment "un sale boulot" car les conditions sont difficiles et les femmes qui font ce travail ont très peu de contacte avec les gens et elles sont soumises à un mépris social malgré les mesures mises en place par le gouvernement.

Lycée de la Cotière a dit…

Thème qui ne fait pas parti de mes intérêts les plus profond. Le livre reste toutefois recommendable étant donné son accessibilité.
R.H

fred.tamic a dit…

Du balai est un livre intéressant "sur le ménage à domicile et le retour de la domesticité" rédigé de manière rigoureuse, fournissant bon nombre de références. Cet essai aborde des phénomènes importants de notre société et qui se révèlent pourtant très mal connus : les inégalités sur lesquelles s'assoient l'emploi des femmes de ménages, le dénigrement sociétale dont elles sont les victimes... Riche en informations, il reste tout de même très accessible. Nous le conseillons donc malgré des propos redondants qui peuvent parfois alourdir la teneur du texte.
Rémi, Manon, Emma.

Yvan Eustache a dit…

Un livre très accessible et court qui traite d'un sujet d'actualité dont on ne parle pas assez. Il est vrai que certains de ses arguments sont intéressants à illustrer par des graphiques mais comme on le dit plus haut ça devient vite lassant toutes ces données . Ce livre nous éclaire sur un sujet que la plupart d'entre nous survole et ce n'est pas plus mal . Bref informations à trier dans le texte mais sinon il est à recommander
Yvan

lyceeidf a dit…

C'est un livre très intéressant, facile à lire et innovant. Le sujet abordé est inatendu car c'est un problème de la vie courante. On découvre toutes les faces cachées des tâches ménagères et de ses contraintes. L'étude nous montre que la vision des tâches ménagères est très paradoxale étant donné que ce travail est qualifié de sal boulot alors que de nombreux ménages ont recours à ce service marchant qui est très mal payé. De plus, c'est un travail à la base sans qualfication mais les ménages sont très difficiles pour le choix de la femme de ménage. Ils ne veulent pas payer cher mais souhaitebt que la personne soit qualifiée.

Laure et Manon a dit…

Le premier chapitre et l'introduction sont très intéressants. Les auteurs mettent bien en valeur les différences hommes/femmes à travers les tâches domestiques. Il est intéressant de comprendre que ces inégalités se reflètent aussi sur le marché du travail. Leurs arguments sont bien illustrés avec des exemples et des chiffres.
Par contre, dans les autres chapitres, le ton est plus économique, et je me suis ennuyée. Les auteurs parlent du plan Borloo avec tout un tas de pourcentages et d’exemples qui ne m’intéressent pas. Le texte est devenu politisé avec des attaques franches contre la droite et Sarkozy. Je trouve qu'on sort un peu du débat principale qui ne traite pas, à la base, de politique.
La fin du livre est compliquée à comprendre.