jeudi 22 septembre 2011

On bosse ici, on reste ici

« On bosse ici, on reste ici » par Pierre Baron et alii, La Découverte 312 p.

5 commentaires:

Quentin Saille a dit…

"On bosse ici, on reste ici" est un livre que j'ai trouvé très intéressant. Je pense que l'on ne peut qu'admirer le courage de ses sans-papiers!! Je ne trouve pas normal qu'autant de personnes en France puissent profiter des ces travailleurs en toute impunité!
C'est un livre que j'ai trouvé facile à lire et qui m'a beaucoup interpellé.
Quentin Saille

Lycée de la Cotière a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Lycée Théodore Aubanel a dit…

"On bosse ici, on reste ici" évoque un sujet qui est souvent au cœur de l'actualité et des polémiques : les sans-papiers.
Le livre revient sur des manifestations et autres évolutions des droits de ces travailleurs sans-papiers. Cependant, il est rédigé comme un article de journal ce qui lui donne à mon gout un aspect trop rébarbatif. S’épanchent sur des tas de différentes manifestations et autres faits qui ont fait l'actualité, le livre s'étire en longueur.
Cependant, la conclusion résume clairement les points important de ce livre.

Bernard Camille a dit…

Le sujet évoqué par cet ouvrage est passionnant et important.
Cependant, l'aspect répétitif de l'écriture ne met pas en valeur le contenu du livre qui mérite d'être aborder surtout dans la société à laquelle nous faisons partit.


Camille . B (lycée Pierre Beghin, Moirans)

Frédérique Houseaux a dit…

Le livre « On bosse ici,On reste ici » est un livre que j'ai apprécié car celui-ci raconte la chronologie de la lutte d'ouvriers « sans-papiers » pour leur régularisation. Ce livre m'a marqué car d'habitude les sans-papiers ne sont vus que comme des immigrés essayant d'obtenir leur régularisation tandis qu'ici on les voit de façon inédite comme des ouvriers, des personnes travaillant et cotisant comme n'importe quel ouvrier français. En lisant le livre on a presque l'impression de vivre leur lutte, chacune de leur grève. Ayant rencontré un des auteurs, les impressions que j'en ai eu ont été confirmés et ont donné envie à nombreux de mes camarades de le lire. Facile à lire grâce à ses courts chapitres et illustrent l'action de nouveaux acteurs pour de nouveaux mouvements sociaux j'en recommande sa lecture à tous mes camarades lycéens.