Rechercher dans ce blog

mercredi 3 octobre 2012

La force de l'ordre. Une anthropologie de la police des quartiers



6 Didier Fassin, La force de l'ordre. Une anthropologie de la police des quartiers, Paris, Seuil, 2011, 392 p., 21,30.

Fondé sur une enquête conduite quinze mois durant, des prémices des émeutes de l'automne 2005 jusqu'en 2007, auprès de la brigade anti-criminalité d'une banlieue parisienne, cet ouvrage met en lumière l'exception sécuritaire à laquelle sont soumises les « cités ». Au plus près du travail des policiers comme de l'expérience qu'en ont les populations, il montre que se déroulent au quotidien, près de chez nous, des scènes qui mettent en question le contrat social et la démocratie. À l'opposé des épisodes spectaculaires que relate le journalisme, Didier Fassin raconte l'ennui et l'inactivité des patrouilles, la pression du chiffre et les doutes sur le métier, les formes invisibles de violence et les relations ambiguës avec le monde politique, la banalité du racisme et des discriminations, les interrogations éthiques des agents. Restituant le climat des interventions, il replace les situations dont il témoigne aussi bien dans la perspective du contexte social et politique contemporain que dans celle des imaginaires tels qu'ils se donnent à lire au cinéma et dans les séries télévisées. Loin d'une posture confortable de dénonciation, cette étude s'efforce d'approfondir un nécessaire débat sur la manière dont on police aujourd'hui les milieux populaires et, singulièrement, les jeunes de familles immigrées.Compte rendu de Eric Marlière : http://lectures.revues.org/6899

15 commentaires:

lyceebenjaminfranklinauray a dit…

Après avoir lu ce roman,je différement les personnes qui vivent dans les cités. Au final on ne sait pas vraiment faire la différence entre ceux qui disant la vérités et ceux qui mentent,cependant j'ai lu aussi beaucoup de violence venant des policiers avec beaucoup de propos chocquant. j'ai beaucoup aimé ce livre de part ça réalité ,on à l'occasion de vraiment savoir ce qui ce passe. oceane plain

lyceebenjaminfranklinauray a dit…

Ce que j'ai aimé :
-Regard neutre de l'investigateur sur les pratiques policières.
-Vraie vision de la police en banlieue : -dépassée.
-sans jugement.
-paniquée lors de banales interventions.
-Références culturelles.

Ce qui m'a déplu :
-La violence des propos (rascisme, discrimination)

En conclusion on ne sait pas vraiment quoi penser des personnes censées être des "gardiens de la paix".

Alexis Huitel.Lycée Benjamin Franklin.

Laura Favier a dit…

Le livre "la force de l'ordre" est un livre intéressant par sa sincérité et réalité des propos.
Le fait qu'il soit sous forme de "roman" facilite fortement la lecture et permet d'indentifier les personnages et de pouvoir se mettre a leur place.
Toutefois,par manque de temps, je n'est pas pu le finir.
Favier laura, Annemasse Lycée Jean Monnet

Lycée Alain Le Vésinet a dit…

Didier Fassin, professeur de sciences sociales à l’Insitute for Advanced Study de
Princeton et directeur d’études à l’EHESS, a écrit La Force de l’ordre. Ce livre a pour
but de dénoncer les pratiques de la force de l’ordre dans les quartiers difficiles.
A vrai dire, il est difficile pour moi d’en avoir un jugement précis, de connaître
réellement la thèse, et de savoir de quoi il retourne. En effet, je n’ai lu que 40 pages.
Les 30 premières étaient basées sur de l’observation des pratiques policières. Cette
première partie était particulièrement intéressante et j’ajouterai poignante, c’est par la
suite que mon attention a décliné. En lisant le premier chapitre, j’ai pu constater que
l’auteur partait dans des explications assez complexes à mon goût ; les phrases
sont assez longues, ce qui ne rend pas le livre agréable à lire. Il est également
possible que le contraste entre le style d’écriture de l’introduction et celui du premier
chapitre soit trop élevé, ce qui expliquerait que je n’aie pas réussi à être captivée par le
livre.
Ondine. Lycée Alain, Le Vésinet

Lycée Alain Le Vésinet a dit…

Le livre La force de l'ordre de Dider Fassin est une enquête sociologique sur les relations de la police et les jeunes dans des quartiers dits sensibles. Mais au-delà de ces moments dramatiques, Didier Fassin se demande quels sont les rapports que la police entretient avec les habitants des quartiers populaires et plus particulièrement les jeunes des banlieue. Pour répondre à cette question, il va entreprendre une enquête auprès d'une patrouille de la brigade anti-criminalité de la région parisienne pendant près de 2 ans. Ce qui m'a motivée à lire ce livre est de voir comment dans les quartiers dits "sensibles" se déroule la vie quotidienne, pour pouvoir porter un autre regard en dehors des idées reçues que les medias nous apportent. A la fin du livre, on voit un décalage entre la réalité et la vision qu'on a. Comme par exemple, contrairement à ce que l'on peut penser, les jeunes des cités se soumettent dans le calme aux contrôles d'identité sans protester même si il en ont eu plusieurs dans la journée, ou aux fouilles à propos racistes et humiliants. L'enquête menée par Dider Fassin fait naître l'émotion : il y a plein de scènes émouvantes ; se mêlent violence, racisme et abus. On voit comment se passent les relations entre police et jeunes de cité tout au long du livre.
Morgan, lycée Alain, Le Vésinet

Léa Monchal a dit…

A première vue, la couverture de cet ouvrage n'est pas vraiment très parlante et ne donne pas forcement envie de lire. Mais il ne faut pas rester sur ses premières impressions, car à l'inverse le titre et le début de l'enquête sont plutôt entrainants.

L'épaisseur du livre ne doit pas vous effrayer car, l'enquête ne débute qu'au bout d'une trentaine de pages et les notes de fin de livre ainsi que le prologue comptent à elles seules une quarantaines de pages.

L'auteur (Didier Fassin) nous montre comment se passent les interactions entre la police et les jeunes de banlieue, ainsi que les actions et leurs façons de voir les choses, leurs points de vue.

Le fait qu'il soit sous forme de "roman" facilite fortement la lecture et permet de s'identifier aux personnages.

Le regard neutre de l'investigateur sur les pratiques policières reflète à la fois la sincérité des propos mais aussi la violence de ceux-ci, tels que les injures raciales et la discrimination très forte.

Néanmoins, plusieurs passages sont similaires et on peut donc trouver le livre répétitif. D'autres parties , telles que le chapitre 6 intitulé « POLITIQUE » sont moins vivantes et donc moins intéressantes que la partie « INTERACTIONS ».


FAVIER Laura & MONCHAL Léa (1ère ES)

Marcelin BERTHELOT a dit…

Ce livre parle d'une enquête effectuée auprès d'une patrouille de la BAC (Brigade Anti-Criminalité) entre 2005et 2007. Par cette enquête on va découvrir les rapports différents entre la police et les jeunes.
Ce livre va nous décrire le contexte de militarisation de la Police dans les Cités.
Personnellement cet ouvrage m’a permis de forger mon propre point de vue sur le sujet. Il n'est pas spécialement destiné aux lycéens mais, il n'y a aucun souci pour le lecteur car il est clair et bien écrit.

Alix Liquard

Lycée Benjamin Franklin Auray a dit…

Ce livre m'a plu car nous nous rendons compte de la difficultés a faire parti des forces de l'ordre. J'ai aussi aimé la franchise de ce livre on voit comment les agents de polices traites les criminel mais aussi des innocent juste emmener au poste pour leurs origines.Mais nous voyons aussi le sang froid des criminels c'est pour cela que j'ai beaucoup aimé lire ce livre

Lycée Benjamin Franklin Auray a dit…

ce livre m'a beacoup plus car nous nous aprecevons de la dureté a excuter un métier aus ein des forces de l'ordres. Ce livre nous parle en toute franchise de l'arrogance des policiers mais aussi celle des criminels .

maxime tondeux a dit…

Les premières pages du livre sont très attrayantes mais cependant dès que l'auteur fini d'expliquer le contexte dans lequel nous nous trouvons, le livre est alors plus complexe à comprendre. La réalité des propos est marquante voire choquantes dans certaines situations.

L'auteur a un regard plutôt négatif sur la banlieue mais aussi envers les agents de la brigade anti-criminalité car il montre tous les moyens utilisés, sans les mesurer, par les policiers pour faire peur aux habitants des quartiers.

De plus, le livre permet bien de s'identifier aux personnes, et la réalité des situations est bien décrite.

En revanche, le fait que dès le début du livre, Didier Fassin nous montre la cruauté des agents de police envers les jeunes des quartiers dits "sensibles" (contrôles répétitifs d'identité)nous apporte une grande part de compassion envers ces jeunes là.

Je n'ai pas lu tout le livre donc je ne peux avoir un point du vue total sur le livre c'est pourquoi je réitérerai mon commentaire après l'avoir fini.

Soumeilla Mellah a dit…

La Force de l'ordre, écrit par Didier Fassin. Livre que j'ai apprécier dans l'ensemble de part car c'est un ouvrage écrit sur une base d'un travail de terrain et d'autre par car il a été écrit avec neutralité. En effet Didier Fassin à accompagné et observé des policiers de 2005 à 2007, au fil de sa recherche son travail de vient précieux et désigne ce que fait vraiment la police dans les cités, ici il parle d'une brigade police parisienne. Au fil du livre on découvre que la police s'ennuie, et donc elle fait des controles d'identités incéssante à plusieurs lieux.
pour fini Fassin pose aussi un regard critique sur leur pratique rascite. c'est pourquoi je conseille vivement ce livre.

LycéePierreduTerrail a dit…

Lycée Pierre du Terrail à Pontcharra

Je trouve cet anthropologie très bien construite, avec un auteur qui raconte des faits de manière objective et concrète à travers une enquête "sur le terrain". Ce livre est très bien structuré car il y a toujours un fait raconté et une analyse sociologique qui suit. Dans ce livre il y a beaucoup de violence et d'agressivité dans les propos, ce qui en fait un livre entier sans tabou, qui nous donne vraiment l'impression qu'il est raconter tel que l'auteur la vécu au jour le jour. Je n'ai pas été déçu par cette franchise bien au contraire. Même si à mon sens tout au long du livre on ressent l'avis de l'auteur au sujet de la BAC sans qu'il fasse réellement abstraction de cet avis pour écrire en toute impartialité. Je conseillerais vraiment ce livre, car même si on sait certaine chose à propos de l'abus d'autorité de la police on ne s'imagine jamais à quel point ..

fred.tamic a dit…

"La force de l'ordre" est un livre très complet qui fournit une réelle vision d'ensemble du fonctionnement de la police des quartiers (d'où son nombre de pages, près de 400 !). Grâce à un travail de terrain poussé, l'auteur parvient à apporter une vision étonnante, mais pas inédite, des rapports entre la police et les habitants des quartiers et notamment les jeunes. Ce livre, pas toujours très optimiste, a le mérite de soulever des interrogations préoccupantes chez le lecteur sur le fonctionnement complexe de ces interactions. Un livre fluide où les faits et les analyses s'enchaînent efficacement. A lire absolument !
Julie et Théo (lycée Joachim du Bellay, Angers)

1ES3 Lycée Jacques Cartier St Malo a dit…

1ES3 Lycée Jacques Cartier - Saint-Malo

Nous avons lu "La force de l'ordre" écrit par Didier Fassin. Il présente une étude sociologique qui permet de comprendre les relations compliquées entre les policiers et les jeunes de banlieues. Il tire des conclusions plutôt embarrassantes pour la police te le gouvernement.
D'un côté, le gouvernement met en place des politiques du chiffre et emploie un vocabulaire spécifique très guerrier. De l'autre, la police suit les directives en ayant souvent un comportement discriminatoire intégré lors de leur formation, entraînant parfois des contrôles injustifiés pouvant pousser la population à la révolte.
La lecture de ce livre a été un peu compliquée en raison du vocabulaire sociologique important et des notes de renvois. Mais il intègre certains thèmes du programme comme l'impact de la socialisation primaire et les différences sociologiques entre les différentes catégories sociales qui le rende intéressant. Par ses explications, l'auteur nous a aidé à comprendre les tensions encore vives dans les banlieues françaises.

Bonhomme Mélissa a dit…

La force de l'ordre, Fassin : une démarche critique de la police dans les banlieues nous est présenté. Il s'agit d'une étude faite sur le terrain, différents points de vues sont exposés.
En lisant ce livre, on peut constater la dure réalité de cette société au sujet du traitement intolérable que ces jeunes adolescents subissent quotidiennement.
L'auteur nous fait part de la stigmatisation de la population étrangère ainsi que des conséquences que cela engendre lorsque l'on vit dans une banlieue.
Je trouve que le travail anthropologique a bien été respecté cela dû à une observation objectif à l'instar de certains médias et au respect des choses vues malgré les craintes au départ.